Ile de Ré : Icône convoitée

Des îles du littoral Atlantique, elle est la plus célèbre et continue d'attirer les acheteurs secondaires et principaux, en dépit de prix toujours élevés.

ÉTAT DES LIEUX.

Il est des îles à qui l'histoire et le patrimoine confèrent une aura difficilement contournable. C'est le cas de Ré, territoire s'étendant sur vingt-six kilomètres de long et cinq de large, émaillé de villages aux maisons basses et blanches à volets bleus, typiques de l'architecture locale.

Cette harmonie se double d'autres atouts indéniables : près de cent kilomètres de côte, dont la moitié de plages, un paysage plat idéal pour la pratique du vélo, un fort ensoleillement, un patrimoine remarquable tels le phare des Baleines et Saint-Martin-en-Ré, fortifiée par Vauban, des ports de pêche... Le tout enveloppé d'une atmosphère de tranquillité dès qu'on s'éloigne des centres villageois. Car Ré vit du tourisme et ne s'en plaint pas (jusqu'à cent cinquante mille habitants en été !). Depuis l'ouverture du pont en 1988, l'accès à l'île est facilité. Ré se trouve en face de La Rochelle, ville reliée à Paris par avion et par TGV en trois heures.

Une attractivité qui se mesure aux prix, nettement plus élevés que sur l'île d'Oléron voisine. Le budget moyen pour une maison (l'essentiel du parc immobilier) dépasse allègrement les 500 000 euros - pour une surface de 120 m² -, avec des pics bien supérieurs, parfois plus de 8 000 euros/m² dans les villages d'Ars-en-Ré, Portes-en-Ré ou Loix, à l'ouest. En revanche, il est possible d'acquérir de petites surfaces, de 50 à 70 m², rares et très recherchées, pour 300 000 euros environ. Le choix du neuf aurait pu être tentant. Mais les derniers programmes livrés étaient chers, entre 690 000 et 830 000 euros, et les terrains sont désormais figés depuis l'approbation du Scot. Ré restera un marché haut de gamme, tourné vers l'ancien et la rénovation.

SCOT, LA RÈGLE DU 80/20.

Initié en 2009, le schéma de cohérence territoriale (Scot) de Ré a été conduit par la Communauté de Communes de l'île et est définitivement entré en vigueur en décembre 2012. Il contient un principe fort dont les implications sont majeures pour le marché immobilier : l'arrêt de l'urbanisation (hors équipements publics d'intérêt général). Ce Scot établi pour répondre au développement de l'île à l'horizon 2020, prend en compte l'insularité et la fréquentation, qui ne doit pas bouleverser les intérêts économiques, sociaux et écologiques. D'où le choix d'une mesure phare : le 80/20, soit 80 % d'espaces naturels et agricoles préservés et 20 % d'espaces urbanisés. Les dix communes de l'île ont de leur côté lancé leur plan local d'urbanisme (PLU), en application des principes du Scot. Ce dernier est entré en révision en juillet 2013 afin de répondre aux exigences nouvelles du Grenelle II de l'Environnement.

© Logic-Immo - publié sur Barnes Ile De Ré le 22/05/2015

Retrouvez cet article dans son intégralité en cliquant sur le lien suivant :
http://www.logic-immo.com/actus-immobilier/2014/05/09/ile-de-re-icone-convo...